Historique

L’acupuncture auriculaire remonte au IIIème millénaire avant notre ère, en effet, vers 2500 avant Jésus Christ, dans le Neiking, (premier livre d’acupuncture attribué à l’Empereur  chinois légendaire Houang-Ti), il était écrit « que les vaisseaux dans l’espace de l’oreille régularisent les douleurs», reconnaissant ainsi l’action thérapeutique des oreilles.

Hippocrate pratiquait incisions et saignées au niveau de l’oreille, dans des cas d’impuissance et de frigidité.

A la même époque, les femmes qui ne voulaient plus avoir d’enfants, se faisaient piquer les oreilles.

Au début de notre ère certains cabalistes recommandaient des techniques de visualisation de lettres hébraïques représentant les oreilles, et préconisaient leur massage pour soulager certains maux.

Ainsi, depuis des millénaires, chinois et européens traitent avec des aiguilles piquées sur les oreilles, toutes les douleurs et autres sortes de troubles.    

Plus près de nous...

En France en 1950, Paul NOGIER commence à effectuer les premiers travaux scientifiques, ininterrompus depuis, et poursuivis par ses élèves.

L’ère de l’I.R.M fonctionnelle apporte les preuves en imagerie de la technique.

Depuis 1987 l’O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé) a reconnu et validé cette spécialité qui aujourd’hui fait l’objet d’un D.I.U (Diplôme Inter-Universitaire) exclusivement réservé aux médecins.

Les 2 ans d’enseignement s’effectuent à Paris XIII et à l’Institut Gustave ROUSSY à Villejuif, au Centre de la Douleur.

Accueil  |   Historique  |   La méthode  |   Indications Thérapeutiques  |   Contact  |   Plan d'accès  |